Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

 

Godefroy Maruejouls Luthier – Pour celles et ceux qui ne te connaissent pas encore, peux-tu nous parler de ton parcours ? As-tu fait une école de lutherie ? As-tu suivi une formation auprès de luthiers déjà installé ? Et, si ce n’est pas indiscret que faisais-tu avant de te lancer dans cette aventure ? Étais-tu musicien avant de devenir luthier ? Ou faisais-tu tout autre chose ? Et, d’ailleurs, trouves-tu encore le temps de jouer de la musique avec ton travail de luthier ?

 

Je suis parti en 1998, après avoir passé mon Bac, à Londres pour intégrer le cours de lutherie à la London Guildhall University où j’ai suivi une formation de 4 ans.

 

En même temps j’ai commencé à travailler chez Hanks Guitar Shop sur Denmark Street (l’équivalent de la rue de Douais, à Paris).

Entre la formation et le petit de boulot de réparateur, je me suis vite immergé dans le monde de la lutherie.

A l’école j’ai pu apprendre avec de très bons luthiers mais aussi avec les autres élèves. Certains venaient de l’école de Glasgow et ils avaient un super niveau. Tout le monde apprenait et essayait pleins de trucs, on faisait beaucoup d’erreurs aussi et donc on progressait rapidement.

Chez Hanks Guitar Ghop, j’étais le troisième réparateur et les deux autres étaient dans ce milieu depuis plusieurs années, ils m’ont aussi beaucoup appris et j’ai vu passé pas mal de guitares de toutes sortes avec tout type de besoins. Au début je faisais principalement des réglages et des changements de cordes et petit à petit j’ai commencé à faire des recablages puis des refrettages et des opérations plus compliquées.

 

J’étais dans une situation professionnelle donc il fallait apprendre vite et bien mais c’était toujours dans une ambiance de rigolade et très rock&roll.

 

Il y avait des supers guitaristes qui travaillaient au magasin et c’était toujours enrichissant d’avoir leurs avis sur telle ou telle chose autour de la guitare.

 

Le soir après les cours ou le boulot on allait au Pub où les conversations continuaient autour des tables remplies de pintes… c’était une autre époque et un autre Londres.

Aprés ma formation, j’ai travaillé pour des luthiers. J’ai d’abord travaillé chez Dave King qui fabriquait des guitare acoustiques types Parlour. On faisait aussi beaucoup de réparations sur des instruments vintages comme des corrections d’élévation du manche ou des installations de barre de réglage. Dave King était très exigeant et sans compromis, c’était une bonne école.

Ensuite j’ai travaillé pour Goodfellow bass à faire des basses de haut niveau. Bernie avait développé son propre pré-ampli actif et ses micros, ses basses sont des bijoux de performances.

 

En 2005, j’ai décidé de faire le grand saut et de monter mon atelier dans l’Est de Londres.

 

J’ai commencé à jouer de la guitare vers 14 ans. J’écoutais du rock de toute sorte mais principalement Led Zeppelin et Van Hallen.

Une fois à Londres, je me suis ouvert à plein d’autres styles allant du jazz, au funk, de la fusion, au Flamenco, de la world, Reggae au drum&bass (j’adore LTJ Bukem la D&B intelligente, qui mélange le Jazz et la soul que j’ai découvert en club).

Maintenant j’écoute beaucoup de jazz, de funk, de fusion (moins de hard rock) de soul et la musique de Frank Zappa (qui à chez moi un place à elle seule).

 

Je continue à jouer de la guitare et de la basse en groupe à l’échelle locale. Pour être franc, on joue pas du Zappa mais on se fait plaisir entre amis ce qui est le plus important.

 

J’ai joué de la basse dans un groupe de funk/soul. Récemment j’ai décidé d’apprendre le clavier pour pouvoir jouer de l’orgue Hammond.

C’est un instrument absolument géant dans tous les sens du terme que j’adore depuis longtemps mais ce n’est qu’à 40 ans passé que j’ai décidé d’apprendre.

 

J’aime jouer de la musique mais ça reste un loisir auquel je ne donne que le temps qu’il me reste (même si des fois j’en trouve dans les heures tardives…).

 

 

Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background
Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

 

Mise à part la création d’instruments sur mesure, nous savons que tu fais tous types de réparations et d’entretiens des guitares et basses, peux-tu également t’occuper d’autres types d’instruments à cordes pincées et frottées ?

 

Je me suis strictement spécialisé dans les guitares et basses acoustiques et électriques. Je n’interviens pas sur les autres instruments.

 

 

Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background
Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

 

Godefroy Maruejouls Luthier – Peux-tu nous parler de tes modèles phares du moment ? As-tu une gamme que tu fais régulièrement ? Fais-tu également des modèles customs uniques ? Comment as-tu procédé pour les faire naître ? Quels ont été tes choix et ton processus de création ? À quel type de musiciens s’adressent-ils ?

 

J’ai toujours réalisé des guitares acoustiques et des électriques. Mais mon évolution tends vers la fabrication de guitares à caisse, acoustiques ou électriques.

 

Mon modèle acoustique phare est la Levesa.

C’est une guitare acoustique de taille moyenne avec une longueur vibrante de 644 mm. Je réalise aussi des répliques de modèles connus telles que la L-OO ou la Southern Jumbo.

 

 

Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background
Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background
Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

 

Coté électrique, j’ai fabriqué toute sorte de répliques de modèles connus avec plus ou moins de touche personnelle.

 

Par exemple la Sorceress est une “super-strat” 24 frettes mais je voulais conserver le look original d’une Stratocaster le plus possible et ne pas aller vers des formes plus modernes et angulaires. Récemment j’ai fait la même opération pour une commande d’un très bon guitariste toulousain avec la forme de la Telecaster.

 

Ensuite j’ai créé la Assona, qui est une guitare à table voutée et manche collé 24 frettes, très haut de gamme que je décline en plusieurs version en fonction des demandes des guitaristes.

 

 

Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background
Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

 

Depuis quelques temps, je suis entré dans le monde de la demi-caisse.

 

J’ai réalisé plusieurs modèles dont la Se Canta que j’ai fabriqué pour Francis Cabrel.

A la base c’est une forme LesPaul mais demi-caisse toute en bois massif. La table et le dos sont sculptés à la main, les éclisses sont centrées à la main, sur le fer à cintrer. C’était un beau projet d’une guitare demi-caisse très haut de gamme qui a été passionnant à réaliser.

 

 

Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background
Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background
Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background
Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

 

J’ai la chance de pouvoir intervenir sur des Gretchs ou des Gibsons d’époque pas le biais de clients prés de chez moi qui affectionnent particulièrement ces guitares.

J’ai du en démonter quelques une pour les réparer et cela m’a permis des les observer et de comprendre leur construction. Je travaille actuellement sur un modèle 3/4 de caisse MJS.

 

Je fabrique de deux manières différentes.

 

Mes modèles standards telle que la Levesa et la Sorceress sont produits en mini-série de 4 à 6 instruments. Ce qui me permet d’avoir un stock d’instruments de qualité à un coût avantageux pour le guitariste qui recherche la qualité, le fait-main, le fabriqué local, sans dépenser le prix d’une voiture sur une guitare !

Et par ailleurs, je réalise pour ceux qui veulent du sur-mesure et pour qui le budget est moins un problème des variations plus haut de gamme de mes modèles standards ou carrément des modèles uniques.

 

Dans ce cas je travaille en étroite collaboration avec le client pour réaliser la guitare de ses rêves.

 

 

Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background
Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

 

Mes préoccupations écologiques me poussent à chercher une approche durable et bas carbone dans la réalisation de mes guitares.

 

Cela commence par l’utilisation d’essence de bois non-exotiques, de sources locales et par la recherche et développement nécessaire à l’intégration de ces bois dans mes instruments.

 

Pour chaque modèle je peux proposer l’option de l’avoir fabriqué entièrement en bois d’essences locales.

 

 

Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background
Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

 

Godefroy Maruejouls Luthier – L’informatique est devenue le quotidien de chacun, quel que soit le métier qu’on exerce. As-tu recours à des outils particuliers dans le domaine de la lutherie. Peux-tu nous en parler ?

 

J’utilise très peu l’informatique et principalement pour faire du dessin et de la conception (en dehors des tâches administratives telle que la compta qui sont informatisées depuis longtemps).

 

Mais à l’heure actuelle, je n’utilise pas de commande numérique à l’atelier.

 

Je peux avoir accès à des commandes numériques (CNC) au FabLab local si j’ai besoin de faire un gabarit de forme ou un outillage spécial. Mais à mon échelle de production, je ne pense pas qu’une commande numérique soit nécéssaire et je dirais même (mais ce n’est que mon avis personnel) que c’est presque contre-productif.

Les CNC que l’on peut acheter à petit budget restent très légères dans leur conception et ce ne sont pas des outils de production adaptés à des travaux lourds qui demandent puissance et rigidité tel que le détourage d’un corps de guitare électrique.

Leur vitesse de travail et le niveau de finition sont très inférieurs de ce que l’on peut avoir avec des machines outils conventionnelles sans parler du temps passé à l’ordinateur pour faire la conception. Pour avoir des machines performantes il faut s’orienter vers des machines industrielles qui sont très couteuses et dont l’investissement ne peut être justifié qu’à partir d’un certain niveau de production (au delà de la centaine d’instruments par an et encore…).

Pour ma part j’ai choisi d’utiliser des machines outils conventionnelles telle que la défonceuse portative ou la toupie, qui est un outil redoutable d’efficacité avec un niveau de précision et de finition très professionnel.

 

Cela me permet d’être agile dans ma production et d’avoir une immédiateté de résultat.

 

Ce que je n’aurais pas en passant par de la commande numérique avec toutes les étapes nécessaires avant d’avoir le résultat final (MAO/FAO/ études isométriques, etc, etc…).

 

 

Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background
Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

 

Il existe un énorme choix de pièces aftermarket. Travailles-tu avec des fournisseurs réguliers ou es-tu toujours en quête de nouveaux fournisseurs qui pourraient te proposer des nouveautés ? As-tu des exemples à nous donner ?

 

Pour l’accastillage, je reste dans des valeurs sures qui ont fait leurs preuves.

 

Parfois un client me demande une pièce nouvelle et c’est l’occasion d’essayer. Je travaille principalement avec Fred’s Guitars à Toulouse. Ils ont déjà beaucoup de choix et ils ajoutent des références nouvelles à leur catalogue régulièrement et en plus ils sont super sympas !

 

 

Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background
Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

 

Quand tu ne trouves pas les pièces que tu veux chez tes fournisseurs aftermarket, t’arrive-t-il de créer des pièces toi-même ou de faire appel à des artisans spécialisés ? Peux-tu nous donner des exemples ?

 

En règle générale, je reste sur des pièces disponibles chez les fournisseurs et heureusement il y a beaucoup de choix.

 

Mais si il le faut je peux fabriquer une pièce sur mesure.

 

Par exemple, pour la (”fameuse”) telecaster violette, que j’ai réalisé pour un client fan de Billy Gibbons, j’ai fabriqué le chevalet et la plaque à partir de bloc d’aluminium. J’ai pu avoir accès à une fraiseuse (conventionnelle) et ce qui m’a permis d’avoir un résultat professionnel, mais cela a un coup supplémentaire bien entendu.

 

 

Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background
Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

 

Godefroy Maruejouls Luthier – Comment choisis-tu les micros pour tes instruments électriques selon les demandes que te font tes clients ? As-tu des secrets ou des habitudes en termes de câblage ? As-tu déjà eu des demandes très particulières, ou qui t’ont paru étrange de la part de certains clients qui avaient des besoins particuliers ?

 

Je fabrique mes propres micros. C’est une collaboration avec Sebastien Gavet.

 

Nous avons décidé de mettre nos connaissances et ressources en commun pour développer une gamme de micros de qualité, fait en France.

 

Nos modèles nous permettent de couvrir une large palette sonore donc dans la plus part des cas nos clients choisissent nos micros. Cependant je reste ouvert aux choix du client et je n’impose aucunement nos micros sur mes guitares.

Nous faisons beaucoup d’essais, à chaque fois que nous découvrons un nouveau fournisseur d’aimants ou de pièces (vis, plots, spacers, etc…) on lui en commande pour tester.

 

Nous avons développer une guitare qui nous permet de changer de micros en temps réel, ce qui rend les essais très faciles et fiables car toutes choses restent égales par ailleurs.

 

On compare même avec des modèles de micros de marque connues que nous avons récupérés. On invite les guitaristes à venir avec leur matos (amplis, pédales) et à tester eux même.

Tout cela nous a permis de développer, grâce à l’aide de pointures locales, un set de micros double bobinage que l’on a appelé “Feeling 58”. Ce sont des micros double mais pas ultra puissants qui ont beaucoup de définition, de dynamique et d’articulation et une chaleur de son sans être sombres. On est très contents du résultat et on commence à en fournir à nos confrères luthiers.

 

Mais rien n’est arrêté ni figé, on recherche et on évolue constamment, on raffine sans cesse pour trouver le bon micro.

 

En terme de câblage, je tends à rester simple. Les options sont infinies et le choix peut être sans fin, mais le conseil que je donne toujours aux guitaristes est de vraiment aller au plus simple d’utilisation et de faire le choix du pratique et intuitif sur le superflu.

 

La guitare polyvalente qui fait tout bien n’existe pas, donc gardons le caractère plutôt que tout diluer dans une myriades d’options commandées par des sélecteurs et de boutons qui rendront le jeu compliqué de toute façon.

 

 

Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background
Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

 

Vernis… Nitrocellulo, P.U (polyurethane) ou tampon ? Quels sont tes choix et pourquoi ?

 

J’utilise les deux :  cellulo et polyuréthane. Je fais l’équivalent du fond dur avec du PU et si le résultat final doit être brillant, je termine avec du cellulo.

 

Je n’ai pas de préférence et je n’ai pas trouvé de différence de son, si les vernis restent fins ça n’a aucune incidence.

 

Il vaut mieux un vernis bien fait et fin au PU qu’un vernis mal fait, trop épais, au cellulo !

 

 

MJS Guitars Interview 1 Background
Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

 

Comment aides-tu tes clients à choisir leurs capteurs électro-acoustiques ?

 

J’ai tendance à orienter mes clients vers le système TRIO de MISI. C’est très simple, discret et ça a un très bon rendu sonore et c’est un sytème actif sans pile!

 

Le préamplificateur est chargé avant chaque utilisation, ça prend 1 minute et on peut jouer au moins pendant 8h.

Le fait que ce soit sans pile évite de dépenser de l’argent dans des piles neuves et donc c’est plus écologique et la qualité de son est très bonne pour un piezo. Il existe des versions hybrides avec un micro en plus du piezo et des possibilités de réglage qui marchent très bien aussi, mais j’aime la simplicité du TRIO qui reste imbattable.

 

Si quelqu’un veux avoir un certain degré de contrôle sur son son de guitare acoustique avec des filtres paramétriques et une équalisation efficace, je recommande l’ajout d’un pré-ampli externe style PARA DI de L.R Baggs ou un Headway EDM1.

 

Cependant, si quelqu’un a une idée précise de ce qu’il veut, comme pour le choix de micros magnétiques, je reste ouvert et fidèle à sa demande.

 

 

MJS Guitars Interview 1 Background
Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

 

Godefroy Maruejouls Luthier – Comment aides-tu tes clients à choisir les bois de la touche de leur instrument par rapport au son qu’ils désirent obtenir ? Peux-tu nous parler de l’incidence de ce choix par rapport aux autres bois utilisés lors de la construction d’un instrument ?

 

Pour le bois de la touche, il y a les règles générales (dans les grandes lignes: l’érable est plus brillant, le palissandre est plus rond et médium, l’ébène chaux et brillant) et la pluspart du temps les clients ont bien intégré ces notions.

 

Pour ma part, je recherche à intégrer des bois non exotiques.

 

J’offre encore la possibilité d’utiliser le palissandre, l’ébène ou d’autres bois comme le wenge, mais je propose aussi d’autres essences comme le noyer, le merisier, le poirier ou le cormier.

J’utilise une technique de stabilisation du bois par impregnation sous vide de résine ce qui me permet d’augmenter la dureté et la densité de bois locaux plus tendres au niveau de bois exotiques et de retrouver leurs propriétés sonores.

 

De plus cette technique rend le bois de la touche totalement insensible aux variations hygrométriques dans l’air ce qui améliore la stabilité du manche de mes guitares.

 

 

MJS Guitars Interview 1 Background
Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

 

Es-tu intéressé également par la fabrication d’amplis et d’effets ? Et, si ce n’est pas le cas, vas-tu aller dans cette direction comme de nombreux autres luthiers ? Ou préfères-tu laisser cette partie à d’autres ? (Si tu connais des noms d’amis qui sont dans ce domaine peux-tu en citer ? 😉 )

 

Comme beaucoup, je raffole du matos et surtout les amplis.

 

J’ai possédé un Marshall JCM 800 et un Cornell Plexi, et mon ampli actuel est un Musicman de 1976.

L’idée d’en fabriquer ne me déplaît pas, mais, je n’ai pas assez de temps pour m’y plonger sérieusement.

 

Je préfère laisser ça à Nicolas Dewitte de Dewitte Wired qui fait des supers amplis et pédales entièrement “made in France” à Toulouse.

 

 

MJS Guitars Interview 1 Background
Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

 

As-tu des conseils à donner aux futurs jeunes luthiers en devenir ? Tu peux les faire bénéficier de conseils au niveau des formations ? Connais-tu des écoles spécialisées ?

 

Le seul conseil serrait celui de ne pas négliger l’hygrométrie du bois et et de l’atelier.

 

Toujours bien faire sécher son bois et avoir un atelier avec un hygrométrie contrôlée à 35-40%.

C’est primordial de fabriquer dans un environnement hygrométrique stable et relativement bas pour la stabilité et la durée des instruments dans le temps. C’est malheureusement trop souvent le point le plus négligé par les débutants.

 

Avant de vouloir investir dans une commande numérique, il vaut mieux investir dans un bon environnement de travail sinon tous les efforts sur tout le reste seront vains.

 

 

MJS Guitars Interview 1 Background
Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

 

Vous pouvez contacter Godefroy Maruejouls Luthier de MJS Guitars
à l’aide du formulaire de contact présent sur sa page personnelle sur Luthiers.com ici :

https://luthiers.com/listing/mjs-guitars-godefroy-maruejouls-luthier/

 

 

We also invite you to follow him on his various social networks:

 

 

 

MJS Guitars Interview 1 Background
Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

 

 

Godefroy Maruejouls Luthier MJS Guitars Interview 1 Background

In the coming weeks, as for others luthiers for plucked string instruments, luthiers for bowed string instruments, amps & effects makers, wood & supplies dealers, lutherie events, jobs, schools & teachers subscribers on our site, you will be able to follow our series of mini-interviews dedicated to the fascinating world of luthiers.

See you soon…

#luthiers

 

 

Subscribe to the newsletter!

Subscribe to our newsletter to follow all our news and those of our luthiers.

If you are passionate about the world of luthiers, join us!