Site logo

Frignani Lorenzo Luthier Interview 1 Background

 

Découvrez une interview de Lorenzo Frignani en français. Cette interview est également disponible en anglais et en italien

 

Potete anche scoprire questa intervista in italiano
https://luthiers.com/frignani-lorenzo-liutaio-interview-1-background/


You can also discover this interview in English
https://luthiers.com/luthier-frignani-lorenzo-interview-1-background/

 

 

Frignani Lorenzo Luthier – Pour celles et ceux qui ne te connaissent pas encore, peux-tu nous parler de ton parcours ? As-tu fait une école de lutherie ? As-tu suivi une formation auprès de luthiers déjà installés ? Et, si ce n’est pas indiscret que faisais-tu avant de te lancer dans cette aventure ? Étais-tu musicien avant de devenir luthier ? Ou faisais-tu tout autre chose ? Et, d’ailleurs, trouves-tu encore le temps de jouer de la musique avec ton travail de luthier ?

 

 

J’ai abordé la musique en étudiant sérieusement la guitare classique. Plus tard, est venu le violon.

 

J’avais une quinzaine d’années. Je ne connaissais pas la lutherie, je l’ai découverte par hasard en accompagnant une amie chez son “luthier”. Une grande curiosité pour la lutherie est née immédiatement, elle s’est après transformée en une activité professionnelle à plein temps quelques années plus tard.

 

Auparavant, j’ai travaillé quelque temps dans une multinationale d’informatique travaillant sur des ordinateurs de calcul.
Nous parlons de la fin des années 70 et du début des années 80. En 1982, j’ai commencé à fréquenter une école de lutherie à Gubbio pendant trois ans avec Maestro Guerriero Spataffi. Puis je suis rentré chez moi et j’ai commencé à fréquenter un célèbre luthier bolognais du nom d’Otello Bignami et à travailler par moi-même.

 

Cette première expérience en lutherie m’a permis d’expérimenter à la fois les instruments à cordes pincées que ceux à cordes frottées.
Puis avec Bignami j’ai approfondi mes connaissances et confirmé mon expérience sur le style de l’école bolognaise pour la construction d’instruments à cordes.

 

Mais j’ai toujours continué à construire aussi bien des guitares que des violons.

 

 

Luthier Frignani Lorenzo
Luthier Frignani Lorenzo

 

Luthier Frignani Lorenzo
Luthier Frignani Lorenzo

 

Luthier Frignani Lorenzo
Luthier Frignani Lorenzo

 

En plus de créer des instruments sur mesure, nous savons que tu t’occupes de tous les types de réparation et d’entretien de guitares et de basses, peux-tu également t’occuper d’autres types d’instruments à cordes pincées et à cordes frottées ?

 

J’ai toujours été impliqué dans la construction, mais aussi dans la restauration et l’entretien des instruments à cordes pincées et frottées.

 

Il peut sembler étrange de suivre les deux, surtout à notre époque où tout est extrêmement spécialisé. Mais cette double casquette m’a beaucoup enrichi et ouvert l’esprit dans les deux familles d’instruments. C’est l’aspect culturel qui m’intrigue et qui m’amène chaque fois à approfondir des aspects qui ne sont éloignés qu’en apparence.

 

Les violons et les guitares ont beaucoup de choses en commun et dans les deux cas, l’objectif est d’atteindre une très haute qualité dans la construction ou dans la restauration pour respecter l’idée originale et les caractéristiques de ceux qui les ont fabriqués.

 

 

Luthier Frignani Lorenzo
Luthier Frignani Lorenzo

 

Frignani Lorenzo Liutaio
Frignani Lorenzo Liutaio

 

 

Frignani Lorenzo Luthier – Si tu fais de la réparation et de la restauration d’instruments anciens, peux-tu nous parler de ce processus très spécifique ? Utilises-tu des techniques traditionnelles spécifiques ? des matériaux spécifiques ? des outils différents ?

 

Le processus de restauration est très différent de celui de la construction.

 

Différent parce que la restauration vise à “dématérialiser” l’instrument de musique afin de pouvoir restaurer ses pièces.

Dans la construction on assemble les pièces dans un ordre inverse…
Les techniques d’approche et par conséquent le matériel changent complètement.

Il y a ensuite la restauration dite “conservatrice”, largement expliquée dans la “charte de restauration”, qui s’engage à sauvegarder toutes les caractéristiques originales possibles de l’instrument de musique, indépendamment de sa récupération fonctionnelle. Elle est largement utilisée par les musées et par tous les organismes institutionnels de conservation.

 

Il y a ensuite la restauration “libre”, généralement confiée aux professionnels du secteur… et là s’ouvre un large débat…

 

 

Luthier Frignani Lorenzo

 

 

Luthier Frignani Lorenzo
Luthier Frignani Lorenzo

 

 

Comment t’inspires-tu de ces instruments historiques dans ton processus de création pour tes propres instruments ?

 

L’étude approfondie d’instruments historiques m’a été très utile pour comprendre leur processus de création et leur évolution .

 

La relation entre l’interprète et le luthier, l’esthétique sonore de son époque qui était attendue.
Il fut un temps où un son délicat et expressif était requis. Une autre époque où l’on recherchait un instrument puissant et réactif.
Aujourd’hui, nous essayons de réunir tous ces éléments, même si certains d’entre eux sont apparemment opposés.
L’instrument de musique reste cependant un “instrument d’expression”. Il est important qu’il bien équilibré acoustiquement, afin de laisser une liberté d’expression à l’interprète et au répertoire interprété.

 

Pour les instruments à cordes pincées, notamment la guitare, cette tâche n’est pas facile à résoudre. Son équilibre est compliqué. Il n’est pas facile de combiner de longues cordes de différentes sections et matériaux pour obtenir un résultat sonore équilibré.

 

 

Luthier Frignani Lorenzo
Luthier Frignani Lorenzo

 

Luthier Frignani Lorenzo

 

Luthier Frignani Lorenzo
Luthier Frignani Lorenzo

 

 

Frignani Lorenzo Luthier – Quels luthiers traditionnels t’inspirent le plus et pourquoi ?

 

Concernant les instruments à cordes frottées, l’école de la tradition italienne de 1500 à nos jours a certainement été la base d’inspiration la majorité d’entre-nous.

 

A partir de la fin de 1600, dans le deuxième âge d’or de Crémone (d’abord celui de Brescia), les instruments à archet ont atteint leur apogée à tous points de vue.
Aujourd’hui encore, on fabrique avec les mêmes caractéristiques techniques et stylistiques.

Pour les guitares, c’est très différent. Nous pouvons considérer des changements continus tous les 50 ans.
La période baroque, classique, romantique et contemporaine a produit de nombreux changements et modifications.
La guitare actuelle se matérialise dans sa forme et ses méthodes de construction au milieu des années 1800 et Antonio de Torres Jurado est considéré comme son parrain, avec la famille Panormo et Vicente Arias.

 

Ils ne seront pas les seuls à façonner et à affiner la guitare classique avec les formes actuelles, mais la conjonction des compositeurs et guitaristes espagnols de la fin des années 1800 et du début des années 1900 laissera une forte empreinte sur les caractéristiques de la guitare moderne.

 

 

Luthier Frignani Lorenzo
Luthier Frignani Lorenzo

 

Luthier Frignani Lorenzo

 

Luthier Frignani Lorenzo
Luthier Frignani Lorenzo

 

Frignani Lorenzo Luthier – Quels sont, selon toi, les plus grands progrès réalisés depuis la fabrication de ces instruments ancestraux (technique, esthétique, etc.) ? Qu’avons-nous négligé au fil du temps qui, selon toi, fait défaut à la lutherie d’aujourd’hui ?

 

Les avancées majeures concernent l’évolution des cordes, les mécaniques et les systèmes d’architecture interne qui conditionnent à la fois la résistance structurelle à la déformation induite par la tension de traction des cordes, et la génération du type de “structure harmonique” du son généré.

 

On a également introduit des matériaux de construction de nouvelle génération qui ont transformé les structures traditionnelles en bois en quelque chose d’hybride.

 

Nomex, carbone, latex, balsa stratifié sont quelques-unes des tentatives visant à “modifier” la mécanique traditionnelle de la guitare en termes de résistance et de résilience.

Comme toujours, l’aspect technique a fait l’objet d’une étude approfondie.

Si nous regardons de près les guitares “historiques” les plus célèbres, elles sont pleines d’imperfections mais la vision générale du projet de construction est toujours très claire, dans un mélange de connaissances ancestrales toujours liées à la tradition, même dans ses transformations.

 

Qu’avons-nous négligé ou perdu au fil du temps jusqu’à aujourd’hui ? Peut-être qu’une approche plus spontanée de la musique et de ses instruments, peut-être moins de virtuosité et plus d’humanité rendraient l’écoute plus agréable…

 

 

L
Luthier Frignani Lorenzo

 

Luthier Frignani Lorenzo

 

 

Frignani Lorenzo Luthier Interview 1 Background

 

You can contact Frignani Lorenzo, through the contact form on his personal page of Luthiers.com here : https://luthiers.com/listing/frignani-lorenzo-liutaio/

 

We also invite you to follow him on his various social networks:

 

Luthier Frignani Lorenzo
Luthier Frignani Lorenzo

 

 

In the coming weeks, as for others luthiers for plucked string instruments, luthiers for bowed string instruments, amps & effects makers, wood & supplies dealers, lutherie events, jobs, schools & teachers subscribers on our site, you will be able to follow our series of mini-interviews dedicated to the fascinating world of luthiers.

See you soon…

#luthiers

 

 

Subscribe to the newsletter!

Subscribe to our newsletter to follow all our news and those of our luthiers.

If you are passionate about the world of luthiers, join us!

 

 

Comments

  • No comments yet.
  • Add a comment